Projet de Mur géologique

En 2012, l’idée  de construire à Comblain-au-Pont une échelle stratigraphique non pas sur papier, mais en vraies pierres avec les pierres naturelles provenant des formations géologiques du pays a été étudiée et sa concrétisation a débuté sur le terrain en 2015. En 2019, un article du périodique RND résume bien l’avancement du projet. 

Cette idée est née de l’artiste Paolo Gasparotto, qui avait proposé d’édifier sur un versant de l’Ourthe, un mur constitué de la succession de pierres du pays. Ce serait à notre connaissance le premier exemple au monde d’une échelle stratigraphique en pierres.

Cette rampe en pierres sera posée sur un versant constitué au départ de remblais de carrière préexistants à Géromont. Ce pavement aura 54 mètres de long et une pente d’un peu moins de 30°.

Pourquoi 54 mètres ? Pour avoir une échelle simple et intuitive : les roches les plus vieilles de notre région ont 540 millions d’années d’âge : un mètre représentera 10 millions d’années.

Ce projet revêt différents intérêts: didactique, touristique, paysager, économique et social…

De manière plus concrète, la maquette du projet d’1,20 mètre de haut du premier auteur de projet à savoir Paolo Gaparotto. Comme la page évolution du projet le montre, l’édification progresse d’année en année grâce a des soutiens institutionnels mais aussi par le travail de bénévoles passionnés.

Une page Facebook dédiée à ce projet permet de suivre l’actualité et illustre également la dynamique citoyenne.